La plateforme belge a été créée sous la forme d'une asbl à l'initiative de huit instances étroitement concernées par le reporting financier. Quatre d'entre elles sont proches des entreprises qui doivent fournir les données: l'Institut des Experts-comptables et des Conseils fiscaux, l'Institut Professionnel des Comptables et des Fiscalistes Agréés, l'Institut des Réviseurs d'Entreprises et l'Association belge des Banques qui sont également des utilisateurs importants de données. Les trois autres promoteurs peuvent être considérés comme "régulateurs": la Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA), la Banque nationale (BNB) et la Commission des Normes Comptables (CNC). L'Etat est représenté par le Service Public Fédéral (SPF) Finances, le SPF Technologie de l'Information et de la Communication et le SPF Economie.

Par cette initiative, la Belgique concrétise une évolution internationale à l'égard de l'usage de XBRL comme standard ouvert d'échange de données financières.

Parce qu'une telle initiative doit pouvoir s'appuyer sur une base la plus large possible, il est important de rassembler autour de XBRL en général et du développement et de l'utilisation de taxonomies concrètes en particulier tous les participants désireux d'y apporter leur contribution. C'est pourquoi XBRL Belgique se veut ouverte à toute entreprise ou organisme concerné par l'échange d'information financière et prêt à s'investir dans les projets de l'asbl.

Afin de développer des projets concrets, l'asbl a mis en place deux groupes de travail qui sont chargés de coordonner les projets au niveau national mais également de participer aux groupes de travail internationaux.